Le pavillon de préfiguration

Implantée au Petit château, la mission de préfiguration du musée du Grand Siècle présente des œuvres de la donation de Pierre Rosenberg et les acquisitions du musée du Grand Siècle.

Pour incarner le projet de création du musée du Grand Siècle durant les quatre ans à venir, un pavillon de préfiguration a été créé, dédié à la présentation du projet architectural et muséal. Implanté au Petit château de Sceaux, il permet de découvrir un aperçu significatif de la beauté des collections (peintures, sculptures, dessins, mobilier, etc.), ainsi que la maquette du projet architectural lauréat en 2022.

Après une introduction consacrée au projet, l’accrochage permet de découvrir par rotation un aperçu des collections du futur musée du Grand Siècle ainsi que les acquisitions récentes complétant la donation de Pierre Rosenberg du XVIIe siècle à la première moitié du XXe siècle. Les cinq salles du parcours présentent une cinquantaine d’œuvres réparties de manière chronologique – l’art sous Louis XIII, l’art sous Louis XIV, et selon des thématiques – paysage, portraits, art de cour, peinture religieuse, arts graphiques, sculpture, etc. ainsi qu’une salle destinée aux dessins et une autre consacrée au « cabinet des collectionneurs ».

Le Petit château de Sceaux

Séparé à l’origine de la propriété de Colbert, le Petit château est aujourd’hui le bâtiment le plus ancien du Domaine départemental de Sceaux.

Bâti en 1661 pour Nicolas Boindin, notaire au Châtelet de Paris, le Petit château fut d’abord désigné comme la « maison rouge ». Colbert en fit l’acquisition en 1682 pour y accueillir ses hôtes. La duchesse du Maine réserva les lieux à l’éducation de ses deux fils, le prince de Dombes et le comte d’Eu. La statue-fontaine (L’Olympe) de Claude Lalanne (1925-2019) évoque les automates hydrauliques du jardin que la princesse fit tracer au XVIIIe siècle.

Le Petit château au début du XXe siècle

Le Petit château aujourd'hui

Le rôle de la Mission de préfiguration

Créée en septembre 2019, la Mission de préfiguration est rattachée au Pôle Aménagement Culture et Territoire du Département des Hauts-de-Seine. Elle travaille en liaison étroite avec, entre autres, les directions de la Culture, des Bâtiments et de la Commande publique, et assure le lien avec le donateur et le fonds de dotation Pierre Rosenberg.

Durant cinq ans, la Mission est chargée de :

  • concevoir le projet scientifique et culturel du futur établissement (PSC) ;
  • constituer les collections du musée (traitement de la donation, dépôts et acquisitions) ;
  • définir le programme muséal et suivre le projet, puis le chantier architectural. 

Elle est assistée :

  • d’un comité d’acquisition de 16 membres, présidé par le Président du Département. Il se réunit deux fois par an ;
  • d’un comité scientifique de 16 membres, présidé par le directeur de la Mission.

L'équipe

Direction
Alexandre Gady, professeur des Universités, directeur 
Véronique Delacour, assistante de direction

Conservation
Bertrand de Sainte-Marie, conservateur en chef du Patrimoine, chargé des collections de peintures et d’objets d’art
Frédérique Lanoe, docteur en histoire de l’art, conservateur des arts graphiques
Sarah Souquière, régisseuse

Médiation et public
Isabelle Oester-Fréret, responsable 

Centre de recherche
Etienne Faisant, responsable

Assistant à maîtrise d’ouvrage
Frédéric Ladonne, architecte